L'EGC à la une
La presse nationale parle de l’EGC Normandie

En ce mois de mars 2022, le réseau Bachelor EGC est à l’honneur et particulièrement l’EGC Normandie dans 2 articles du Parisien.

Pourquoi l’EGC Normandie est pris comme référence pour un article sur l’alternance ?

Depuis plus de 20 ans, les écoles Bachelor EGC, qui ont toujours été en 3 ans, bien avant le système européen LMD-Licence Master Doctorat, proposent l’apprentissage dans leur cursus d’école de commerce post bac. L’EGC Normandie a été une des 1eres EGC de France à proposer l’apprentissage en 2ème et/ou 3ème  année. L’EGC Normandie est adossée à un gros groupe de formation FIM CCI Formation Ouest Normandie qui dispose d’un CFA-Centre de formation d’Apprentis- depuis plus de 30 ans ; il nous était donc assez facile de pouvoir proposer une école de commerce en apprentissage.

Pourquoi l’apprentissage est il une vraie plus-value pour le jeune étudiant en école de commerce ?

L’apprentissage permet de rentrer progressivement dans le monde professionnel, il permet de connaitre les rouages d’une entreprise : TPE, PME ou grands groupes, de se familiariser avec une fonction, de savoir ce que l’on veut pour sa vie professionnelle mais aussi ce que l’on ne veut pas…et non négligeable : il permet de financer ses études supérieures en ayant un salaire, et d’obtenir exactement le même diplôme. La formation pour l’étudiant-apprenti est gratuite. C’est surtout un très gros atout en termes de recrutement une fois son diplôme en poche.

Adèle Datin, pris comme exemple dans l’article du Parisien (9 mars 2022)

Extrait de l’article

Faire le plein d’expérience

L’alternance, c’est aussi un rythme qui peut effrayer et l’adieu aux longues vacances étudiantes… « Avant de commencer, je craignais que ce soit trop intense. Mais au bout de quelques semaines, vous êtes lancée », rassure Adèle Datin, étudiante à l’EGC (École de gestion et de commerce). Elle effectue sa mission à la FRTP (Fédération régionale des travaux publics) de Normandie en tant qu’assistante communication. « J’apprends tout !», se réjouit-elle, depuis l’édition des devis four­nisseurs à l’animation des réseaux. Le tout « avec une dimension événementielle qui m’intéresse beaucoup car c’est dans cette direction que je veux m’orienter », confie la jeune femme. Pour candidater en master, cette expérience d’un an au cœur de gros projets sera précieuse pour son dossier »

Pour en savoir plus : https://www.leparisien.fr/etudiant/orientation/alternance/alternance-et-bachelor-un-systeme-de-formation-plebiscite-TDZHLJWFXNBUBK5AZ2BLTY57KA.php

Mars est aussi le mois des classements des écoles, que ce soit de commerce, école d’ingénieurs, de design…le Bachelor EGC est le 1er réseau français d’écoles de commerce post bac avec 19 campus.

Nos EGC sont plutôt installées dans de petites villes, qui n’empêchent pas une vie étudiante très riche, des promotions de 25 à 40 étudiants, qui sont accompagnés, on peut même dire chouchoutés, et commencer sereinement sa 1ère partie de vie étudiante. Il n’est pas toujours facile de trouver ses repères dans un amphi de 500 personnes !

Notre réseau existe depuis plus de 30 ans, fait évoluer le contenu de ses cours et programmes en fonction des besoins des entreprises, du contact que nous avons avec nos anciens -+1000 diplômés pour l’EGC Normandie- Les étudiants travaillent beaucoup en mode projet comme la création d’entreprise… et le programme commun au réseau permet de bénéficier d’outils communs comme les plateformes d’e-learning mais aussi d’évènements communs comme le challenge commercial des EGciales.

 Les EGC, comme les grandes écoles de commerce, HEC, ESCP, NEOMA…sont des écoles des Chambres de Commerce et d’Industrie, donc connaissant leurs entreprises, leurs besoins, leur territoire. De plus, les CCI sont des établissements publics et leur mode de financement permet à nos jeunes de bénéficier de coûts de scolarité très modestes (pour l’EGC Normandie : 3300 euros par an) ou gratuits s’ils décident de faire de l’apprentissage.

Quel classement 2022 pour les bachelors EGC dans le classement du Parisien ?  

Les EGC sont donc des petites écoles (promotions à taille humaine) mais elles ont tout d’une Grande… Effectivement dans ce classement vous allez retrouver beaucoup de bachelors en 3 ans des grandes écoles de commerce avec des promotions de plusieurs centaines d’étudiants, avec des couts de scolarité beaucoup plus importants, et des intervenants professionnels qui interviennent chez eux…mais aussi chez nous.

Les EGC peuvent être une 1ere marche, elles permettent avec leur 180 ECTS de continuer ses études supérieures en master universitaires, Grandes Ecoles de commerce en étudiant ou apprenti.

 Nos points forts par rapport à ce palmarès du Parisien 2022 sont

  • Notre relation entreprise : très fort quel que soit l’EGC avec des partenaires très fidèles, très présents (jurys de projets, accompagnement, parrain.) et participant activement à l’évolution de nos programmes
  • La pédagogie : notre réseau bachelor a développé au fil des années des programmes innovants, en adéquation avec les besoins des entreprises, en intégrant les nouveaux modes de travail -télétravail- les nouveaux modes de management tout en étant pratique et pragmatique.

L’article du Parisien finit avec une très définition et philosophie de nos bachelors EGC :

« Notons enfin la présence des membres d’EGC, le plus grand réseau d’écoles de commerce et gestion post-bac. Au fil du temps, il s’est solidement structuré autour d’un programme de qualité, porté par les chambres de commerce qui lui apportent un écosystème favorable à l’insertion ou l’accès à des réseaux de professionnels. Toutes les écoles de ce classement présentent des qualités différentes, liées aux territoires, aux spécialités ou encore à l’organisation des études. En conséquence, avant de choisir son bachelor, une étude plus poussée est nécessaire. »

Pour lire le classement/ palmares :

https://www.leparisien.fr/etudiant/orientation/bachelor/palmares-des-bachelors-du-parisien-etudiant-le-classement-2022-NJMKYEJGINGKFODVKUNTEWXF5Q.php

Administrator