De l’EGC à l’entreprenariat au Mexique

Le roi du cidre au Mexique
De l’EGC à l’entreprenariat au Mexique

Julien de Bellaigue vit depuis 13 ans au Mexique ! Son histoire d’amour avec le pays d’Amérique Centrale est née lors de son stage obligatoire à l’étranger en deuxième année de l’EGC Normandie. 
En effet, pour valider sa seconde année, le Normand EGCien a décidé de partir au Mexique pour travailler dans la restauration dans la ville de Puerto Vallarta. Très vite, il tombe amoureux du pays et se promet de revenir à la fin de ses études.

Son diplôme en poche, il s’envole pour le Mexique

Julien tient la promesse qu’il s’est fait. Il termine ses études et s’envole pour le Mexique. Il s’associe avec le pâtissier Eric Lenoir et crée son premier Business : Le café Paris.

Julien décide de sécuriser son avenir et garde, malgré tout,  un pied en France en gérant deux établissements de restauration rapide  basés sur les légumes. Il jongle entre les 2 pays. Mais, l’appel du Mexique devient plus fort, il part s’y installer avec sa compagne 4 ans après l’ouverture de sa première pâtisserie.

Julien a besoin d’investir et d’entreprendre

Arrivée au Mexique, Julien ne tarde pas à ouvrir de nouvelles structures : Un bistrot Français et un restaurant de Falafels à la PLaya Del Carmen, au sud de Cancun. À la naissance de sa fille, il revend et part s’installer à Mexico où il  remonte un bar à croque-Monsieur et une Boulangerie à Mexico.  

En 2017, un terrible séisme vient tout bouleverser, 369 personnes meurent et les dégâts matériels sont énormes ? Il faut tout reconstruire et Julien doute. Doit-il repartir en France avec sa famille ? Une question qu’il se pose avec son épouse. Mais Julien a des ressources et ne se laisse pas abattre !

Rebondir avec le Cidre !

Mexicain de cœur mais bien Normand, Julien a une idée ! Importer du cidre au Mexique, du vrai !

Il monte une crêperie et un bar à cidre ! Il compte bien faire goûter l’authentique cidre aux mexicains qui ne connaissent que le « cider »,  un jus de pommes pasteurisé, mélangé à un sirop sucré puis gazéifié artificiellement avec 5 ou 6° d’alcool.

Julien fait un carton ! Son nouveau Business dépasse même les frontières. Il importe 47 références de cidres et livrent même ses confrères étrangers.

« Nous sommes le premier importateur de cidre du pays en nombre de références. Surtout du Français, mais nous développons la gamme sur du norvégien, du chilien et du suisse. Je suis un peu chauvin, j’ai quand même surtout du normand ! »

Et comme le Normand a une idée à la seconde, il décide de créer son propose cidre avec deux amis sur sa terre de cœur où le climat est similaire au calvados.

Un parcours d’entrepreneur qui mérite d’être félicité !

Administrator